François Zimeray

_LIE9583RT

Avocat associé, inscrit au Barreau de Paris

Associate tenant à la Doughty Street Chambers (Londres)

Avocat inscrit à la Cour Pénale Internationale

Ambassadeur de France chargé des droits de l’Homme (2008-2013)

Formé à l’Université de Paris-II Assas et l’Institut de Criminologie de Paris, François Zimeray a rejoint le Barreau de Paris en 1987 et exercé pendant 20 ans au cabinet Jeantet & Associés.

Spécialiste en droit des affaires internationales, François Zimeray a également une longue pratique en matière de droits de l’Homme et intervient devant la Cour Européenne des droits de l’Homme et la Cour Pénale Internationale (affaire des enfants-soldats en RDC). Il dépose les premières plaintes contre les dirigeants Khmers Rouges. Il est également membre du Barreau pénal International, expert à l’Institut Français des Experts Juridiques internationaux (IFEJI) et le fondateur de l’Alliance des Avocats pour les Droits de l’Homme (AADH).

Parlementaire Européen de 1999 à 2004, membre de la Commission juridique, François Zimeray participe aux travaux préalables à l’adoption de la Charte européenne des droits fondamentaux.

En 2008, François Zimeray rejoint le Quai d’Orsay comme Ambassadeur de France en charge des droits de l’Homme, au contact direct de Bernard Kouchner, Alain Juppé et Laurent Fabius.

Durant cinq ans, au cœur de l’action extérieure de la France, il accomplit plus de cent missions de terrain dans le monde et notamment en zones de conflit (Irak, Lybie, Colombie, RDC, Sri-Lanka…). Il est l’auteur d’une Stratégie pour les droits de l’Homme dans l’action extérieure de la France, incluant les enjeux RSE. Il se rend au Bangladesh peu après la tragédie du Rana Plaza. Il assiste également aux procès de Khodorkovski à Moscou, Tymoshenko en Ukraine.

Alain Juppé le charge de préparer un dossier d’accusation à l’encontre de Bachar El Assad pour crimes contre l’humanité. Il défend à trois reprises devant le Conseil des droits de l’Homme de l’ONU le rapport de la France (EPU) et co-préside les sessions sur les enfants-soldats en marge de l’Assemblée générale des Nations-Unies à New-York.

Nommé Ambassadeur de France au Danemark de 2013 à août 2018, Il développe la diplomatie économique. Il crée le « Prix des droits de l’Homme » de l’ambassade de France remis par Robert Badinter. Le 14 février 2015, François Zimeray a failli perdre la vie ayant été ciblé lors d’une fusillade terroriste à Copenhague, alors qu’il prenait part à un débat sur la liberté d’expression peu après l’attentat de Charlie Hebdo.

Langues de travail
Français, anglais, espagnol

Publications
J’ai vu partout le même visage (Plon, 2016 – Gyldendal-Danemark, 2015), Prix Pierre-Simon-Thérèse Delpech, Ethique et géopolitique
Le Maire et la protection juridique de l’environnement (Litec, 1994). Préface de Michel Barnier

Points de vue
Les droits de l’homme peuvent-ils être une diplomatie ? (Revue des Deux Mondes, 2018)
La France face aux « barbares » (Politique Internationale n°136, 1992)
Les grands contrats ne sont pas les ennemis des droits de l’homme (Les Echos, 2015)
Protéger l’industrie française contre une concurrence aussi déloyale qu’immorale, c’est possible (Les Echos, 2013)

Distinctions
Chevalier de la Légion d’Honneur
Médaille du Barreau de Paris

Jessica Finelle

_LIE9437 1RT

Avocat associé, inscrit au Barreau de Paris

Registered European Lawyer auprès de la SRA britannique (Sollicitors Regulation Autorithy) 

Avocat inscrit à la Cour Pénale Internationale

 

Formée aux Universités de Paris-II (Assas) et Paris-I (La Sorbonne), à l’Institut de Criminologie de Paris et à l’Université d’Oxford au Royaume-Uni, Jessica Finelle a rejoint le Barreau de Paris en 2009.

Forte d’une solide expérience acquise au cours des 8 années (2009-2016) passées au sein de l’équipe de droit pénal du Bâtonnier Pierre-Olivier Sur (cabinet FTMS), Jessica Finelle intervient dans tous les domaines du droit pénal – droit pénal général, droit pénal des affaires, droit pénal international, terrorisme, extradition, droits de l’Homme – en France et à l’étranger.

Avant de créer avec François Zimeray le cabinet Zimeray & Finelle, elle s’installe à son compte fin 2016.

Présente en France et au Royaume-Uni, Jessica Finelle collabore régulièrement avec des sollicitors et barristers anglais – elle est enregistrée comme Registered European Lawyer auprès de la Law Society britannique – dont les clients se trouvent confrontés à des problématiques de droit pénal français (affaires pénales nationales ou transnationales) ou d’extradition en France.

Elle intervient également sur des affaires pénales et des violations des droits de l’Homme à l’étranger, et figure sur la liste des conseils de la Cour Pénale Internationale.

Elle a, aux côtés du Bâtonnier Pierre-Olivier Sur, plaidé au Sénégal pour un ancien ministre d’Etat accusé de corruption et d’enrichissement illicite, et participé à la représentation de victimes cambodgiennes devant le tribunal mis en place par l’ONU, à Phnom Penh, pour juger les crimes internationaux commis par les Khmers Rouges.

Elle représente actuellement le général Jean-Marie Michel Mokoko, opposant politique au Président Sassou-Nguesso, incarcéré en République du Congo.

Langues de travail
Français, anglais.

Associations

Membre de l’IBA (International Bar Association)

Membre de l’ECBA (European Criminal Bar Association) 

Membre de la DELF (Defence Extradition Lawyers Association)