vendredi 26 novembre 2010

lesechos.fr : « Les grands contrats ne sont pas les ennemis des droits de l’homme », par François Zimeray

« Il faut dépasser l’opposition stérile entre droits de l’homme et contrats, comme s’il y avait d’un côté le camp de la vertu, de l’autre celui de l’indignité. La voie de l’efficacité consiste à placer, comme le yin et le yang, la cause du progrès des droits fondamentaux au coeur des impératifs économiques… »

Learn more...